On respire sans fumée en 2017…

cigarette3Il vient un moment où la cigarette devient une contrainte plus qu’un plaisir. Pour mille et une raisons, on décide d’arrêter de fumer. À partir de là, plusieurs options existent, une de celles que je vous propose est un arrêt en douceur…

 

« Votre sincérité de futur ex-fumeur est la seule condition »

Votre implication est primordiale car la sincérité est la seule condition pour le bon fonctionnement du processus.

Après vous être installé bien confortablement dans un fauteuil, la séance peut commencer. Pas totalement éveillé mais pas non plus endormi, un peu bercé, vous m’écoutez parler à voix lente et douce, en respirant profondément. Le but, vous installer dans un confort aussi bien physique que psychique. Le reste n’est que suggestion. On se sent lâcher prise sans pourtant savoir que quelque chose est en train de se passer.

« Vous êtes libéré du tabac ». Au bout d’une trentaine de minutes, la phrase est lâchée. Bien conscient mais légèrement engourdi, on se relève surpris. Aucun signe de changement à l’horizon. Pas de dégoût, aucun sentiment d’avoir lutté pour vaincre votre dépendance.
« On s’imagine que pour aller mieux il faudrait souffrir, que ce soit dur, l’hypnose vous met dans une situation où c’est simple ».

40% de thérapie, 60% de volonté

Honnêtement, sur le moment, on peut parfois se demander si c’est une mauvaise blague. Difficile, si ce n’est impossible, de se convaincre que tout est terminé. Au point de s’imaginer s’allumant une cigarette à peine le pas de la porte franchi. Et pourtant, une fois sorti, le besoin de cigarette ne vient pas. Alors qu’auparavant la journée était jalonnée de repères nicotiniques, le manque ne se fait plus sentir.

Toutefois l’envie persiste et c’est tout le paradoxe de cette méthode. Le besoin de fumer a disparu, mais l’envie reste parfois présente. C’est à ce moment précis que la volonté personnelle joue plus que jamais. Si l’hypnose lance le processus, le reste vient de la personne. C’est pourquoi, il peut être parfois utile de revenir, pour renforcer ses acquis.

Ensuite, c’est généralement pour la vie…

Les premiers jours, s’empêcher de fumer à la fin du repas ou autour d’un verre n’est pas toujours simple. Ce qui manque, c’est autant le rituel instauré depuis si longtemps que la cigarette en elle-même. Mais au fur et à mesure, d’autres habitudes arrivent et viennent remplacer ces moments. Et quelque temps après, vous réalisez que cela fait déjà un mois que vous n’avez pas fumé.

Offrez vous une année 2017 sans fumée

Je vous invite à prendre rendez-vous au 418 627 3320

louise

Louise Lagacé est herboriste depuis plus de trente ans. Elle est aussi praticienne en hypnose indirecte, naturopathe diplômée et accompagnante à la naissance. Elle s’intéresse particulièrement aux problèmes hormonaux.

Les commentaires sont fermés